Etude des modalités de valorisation de l'eau brute à Plaine Commune

Etude des modalités de valorisation de l'eau brute à Plaine Commune

20 juin 2012

Dans un contexte de réchauffement climatique et de pression accrue sur la ressource en eau, Plaine Commune a souhaité lancer une étude afin d'évaluer les possibilités de valorisation de l'eau non potable (eau brute) sur son territoire. En effet, le territoire de Plaine Commune dispose de ressources en eau qu'il pourrait être intéressant de valoriser pour des usages ne nécessitant pas une qualité d'eau potable : eau de la nappe, eau pluviale, Seine, canal Saint-Denis...

 

La valorisation de l'eau brute sur le territoire de Plaine Commune pourrait non seulement permettre la réalisation d'économies, pour la collectivité comme pour ses administrés, en mettant en place une gestion durable de la ressource, mais c'est aussi l'occasion de repenser la place de l'eau dans la ville et d'imaginer de nouveaux usages (création d'îlots de fraîcheur, usages récréatifs...).

 

Au terme d'un appel d'offre, l'Atelier parisien d'urbanisme a été retenu pour réaliser cette étude qui se décompose en trois étapes :

 

  • Un état des lieux prospectif des besoins et des ressources, qui sera l'occasion de réaliser une synthèse des données et des études existantes sur le territoire de Plaine Commune, sur la question de l'eau brute mais aussi sur les grandes orientations d'évolution urbaine
  • L'élaboration de scenarios par périmètres, prenant en compte l'ensemble des spécificités urbaines et environnementales du territoire de Plaine Commune
  • Une étude de faisabilité sur des périmètres spécifiques

Afin de mener à bien cette étude, l'Atelier parisien d'urbanisme se propose de rompre avec les méthodes purement technicistes pour aborder la question de la valorisation de l'eau brute par les questions urbaines et environnementales. C'est cette même approche que l'Atelier parisien d'urbanisme a mis en oeuvre dans l'étude sur le devenir du réseau d'eau non potable parisien. La réflexion ainsi menée a permis de poser un autre regard sur le réseau d'eau non potable de Paris, préconisant des pistes pour un maintien, voire une extension du réseau, plutôt que son abandon.

  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami