Territoire de projet - têtière - Paris - Le Bourget : un avenir métropolitain ?

Paris - Le Bourget : un avenir métropolitain ?

25 mars 2011

Article de Christiane Blancot, Directrice d'études à l'Apur, publié dans Traits d'agences, supplément à Traits urbains n° 44, hiver 2010 /2011.

 

La consultation du Grand Pari(s) avait fait apparaître le potentiel de développement du secteur de l’aéroport du Bourget. Forts de ce constat, les élus des six communes concernées ont demandé à l’Apur, par le biais d’un contrat d’assistance à maîtrise d’ouvrage, de les aider dans l’organisation et le pilotage d’études de stratégies de développement.

 

Une maitrise d’ouvrage partenariale pour une vision partagée

 

Les élus du Bourget, Blanc-Mesnil, Bonneuil-en-France, Drancy, Dugny et La Courneuve ont pris leur avenir en main en y associant les principaux acteurs institutionnels et économiques : le Conseil général de la Seine Saint-Denis, l’Établissement Public de la Plaine de France, Aéroports de Paris, le Salon international de l’Aéronautique et de l’Espace, la Ville de Paris et la Caisse des dépôts et Consignations.

 

Ils ont missionné trois des équipes d'architectes, Christian de Portzamparc, Roland Castro et Jean Marie Duthilleul (AREP), qui avaient participé à la consultation du Grand Pari(s), pour les éclairer sur les devenirs possibles de leur territoire où se concentrent aéroport d’affaires, parc des expositions et parc de la Courneuve et où se croisent de nombreuses infrastructures ferroviaires et routières...

 

De janvier à juillet 2010, les trois équipes ont élaboré une stratégie de développement avec trois cahiers de charges différents : De Portzamparc en charge de la stratégie générale, AREP de la stratégie des transports et des déplacements et Castro des zooms sur les territoires de projet.

Cette méthode supposait un débat permanent entre équipes et avec la maîtrise d’ouvrage. Il eut lieu sous la forme d’ateliers de travail mensuels. En même temps, un comité de pilotage regroupant tous les acteurs a ponctué le travail tous les trois mois.

 

Cette méthode a permis de poser très rapidement un diagnostic partagé sur ce territoire oublié des projets depuis 40 ans, lacéré par les autoroutes et les voies ferrées, morcelé entre des zones d’activités obsolètes, des nappes de pavillonnaire et des grands ensembles isolés et, en même temps, de faire apparaitre ses potentialités.

Porte d’entrée nord dans la métropole aujourd’hui invisible, lieux d’exception déjà là mais sous exploités autour de l’aéroport, espaces publics majeurs à requalifier, nouvelles polarités possibles grâce à la conjonction des nouvelles lignes de transport en commun, nouvelle organisation du territoire par la mise en place d’une structure urbaine et de lieux forts qui sont autant de points de focalisation du développement, tels sont les enjeux et les thématiques dégagées.

 

Peser et s’inscrire dans la mise en œuvre du Grand Paris

 

Le temps de ces études était aussi celui de la préparation du débat public sur le réseau de transport en commun du Grand Paris. Deux réunions de présentation au secrétariat d’État en charge de la région capitale ont eu lieu, permettant de valider la création de deux gares pour desservir le pôle de développement du Bourget.

Entre octobre 2010 et janvier 2011, ce débat public a eu lieu, dans lequel le Bourget apparaît désormais comme un des huit pôles de développement métropolitain. Les élus des six communes ont démarré en même temps la présentation au public du travail des équipes et s’en servent pour peser dans ce débat.

 

L’APUR en appui à la maitrise d’ouvrage et aux architectes

 

Dans cette séquence d’études, l’Apur a joué plusieurs rôles. En amont, il a défini la méthode pour conduire ces études. Puis il a accompagné sa mise en œuvre en préparant les documents nécessaires aux équipes (plans, données socio-économiques et récolement des projets en cours ou en préparation…). Ensuite, il a organisé le débat avec les partenaires, les ateliers, les comités de pilotage et rédigé les synthèses pour la présentation de ces réflexions, par le biais notamment d’une exposition, téléchargeable en ligne ci-dessous.

  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami