Saturnisme, insalubrité et habitat dégradé

Saturnisme, insalubrité et habitat dégradé 2002-2011

30 avril 2010

En même temps qu’elle engageait, en 2002, un ambitieux programme de résorption de l’habitat indigne portant sur 1030 immeubles, la Ville de Paris a souhaité constituer en partenariat avec les services de l’Etat un outil de suivi de l’avancement opérationnel.

 

La décision de réaliser cet observatoire apparaît dans la convention cadre sur le logement signée entre l’Etat et la Ville de Paris en février 2002.

La création effective de l’observatoire est intervenue en 2003, avec le choix de l’Apur comme maître d’œuvre.

 

Les activités de cet observatoire ont cessé en 2011, en même temps que s’achevait le plan de résorption de l’habitat indigne, pour laisser place à un outil deprévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris.

 

Missions

L’observatoire permet de suivre l’avancement des actions de lutte contre l’habitat dégradé grâce à une centralisation des informations relatives aux 1030 immeubles concernés par le plan de résorption. Une douzaine de services de la Ville de Paris et de l’Etat y contribuent en alimentant mensuellement l’Apur en données.  

 

Fonctionnement

Les activités sont déterminées dans le cadre de l’Observatoire du logement et de l’habitat de Paris.

 

Productions

  • Site extranet donnant accès à la base de données et aux fiches par immeuble (consultable par les membres de l’observatoire)
  • Note mensuelle sur l’état d’avancement de la lutte contre l’insalubrité (destinée aux membres de l’observatoire)
  • La lutte contre l’insalubrité à Paris, rapport d’étude, juin 2007
  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami