La trame viaire du coeur de l'agglomération : intensité logistique
Les données de la métropole

La trame viaire du coeur de l'agglomération : intensité logistique

23 octobre 2013

Les enquêtes marchandises réalisées en 1994 et 1995 (dont la mise à jour est en cours sur la région Ile-de-France et Bordeaux) ont mis en évidence le lien étroit entre l’activité économique et les livraisons/enlèvements qu’ils génèrent. Ainsi, il est aujourd’hui mis en évidence qu’une pharmacie va générer davantage de mouvements qu’un restaurant, avec des types de véhicules différents, qu’une entreprise du tertiaire génère du trafic, etc...


FRETURB, développé par le LET*, permet, à partir des données du fichier SIRENE**, d’évaluer le nombre de mouvements de marchandises sur une période et un secteur géographique. Un mouvement de marchandises correspond à l’arrêt d’un véhicule pour livraison ou enlèvement, quel que soit le type de véhicule (Poids Lourds, camionnettes mais aussi véhicules légers ou 2RM).


La carte représente l’évaluation de l’ensemble de l’activité logistique du département, exprimée en nombre de mouvements hebdomadaires représentés sur une maille de 200 m par 200 m.

 

* : Laboratoire d’Économie et des Transports basé à Lyon.
** : Fichier INSEE des établissements économiques et administrations avec type d’activité et nombre d’employés.

 

Cette carte est extraite de l'étude La trame viaire du coeur de l'agglomération - Phase 1 : diagnostic partagé réalisée par l'Apur avec la DRIEA, la Société du Grand Paris, les Conseils généraux du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis, la Ville de Paris, et le soutien du Conseil général des Hauts-de-Seine et du Stif.

  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami