Les déchets occasionnels au sein de la métropole

Les déchets occasionnels au sein de la métropole

avril 2014 107 pages Cote : AP BROAPU659 Langue : Français

Les déchets occasionnels, souvent dénommés « encombrants » occupent une place singulière dans le cycle du déchet. Représentant environ 1/3 en France des déchets ménagers, l’organisation de leur collecte, de leur traitement diffère suivant leur territoire d’origine, leur nature, la manière dont ils sont collectés. Le cas parisien, lui-même, présente en la matière des spécificités fortes : une production bien moins importante par habitant qu’en France de déchets occasionnels, une nature des déchets différente elle-même, et une filière spécifique dans laquelle les déchèteries jouent un rôle central.

 

L’objet du travail mené par l’Apur vise à porter une réflexion élargie sur la collecte et la valorisation des déchets encombrants et occasionnels. Le présent rapport s’organise autour de deux phases, la première posant les bases d’un diagnostic sur la filière des déchets occasionnels dans le cœur de l’agglomération francilienne et permettant ainsi de dégager des thèmes prospectifs développés dans la deuxième phase de ce rapport portant sur : Quelle stratégie ailleurs en Europe ? Benchmarks sur 5 villes : Madrid, Barcelone, Berlin, Londres, et Copenhague, des pistes pour optimiser la collecte des déchets occasionnels à Paris, les moyens possibles à mettre en œuvre pour réduire leur production et la question de l’accès aux déchèteries publiques pour les professionnels.

  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami