Autres études et publications

Utiliser le moteur de recherche pour retrouver la totalité des études et publications de l'APUR.

Étude prospective sur le devenir de la Petite Ceinture - Phase 2 : évolutions

Étude prospective sur le devenir de la Petite Ceinture - Phase 2 : évolutions

novembre 2012 103 pages Cote : AP BROAPU549(2) Langue : Français

La petite ceinture ferroviaire est un lieu unique dont le caractère ambivalent, caché et courtisé, s’est amplifié au fil du temps.


En 2010, la Ville de Paris et RFF ont confié à l’Apur le soin d’élaborer tout d’abord un diagnostic complet de l’ensemble de l’ouvrage et des sites traversés.


Toutes les thématiques, paysage, transport, nature, usages, mutations urbaines, ont été décrites et croisées dans l’Étude prospective sur le devenir de la Petite Ceinture, Phase 1: diagnostic prospectif, juin 2011. Une deuxième phase d’étude a pu ainsi être lancée qui, séquence par séquence, décline les différents potentiels, les paysages et les usages qui contribueront à l’élaboration de projets d’avenir pour ce territoire.


Le document édité pose les termes des débats à venir autour de trois principes

fédérateurs :
• La petite ceinture est un site patrimonial et identitaire, à reconnaître et à valoriser.
• La petite ceinture est un espace de nature, son rôle écologique et sa place dans la trame verte métropolitaine sont des points d’appuis pour l’élaboration de projets urbains.
• La petite ceinture a un rôle à jouer dans la vie sociale par la valorisation de ses emprises avec un travail par séquence qui prend appui sur les évolutions du statut ferroviaire.

 

Étude réalisée en partenariat avec Réseau Ferré de France (RFF)

 

Sommaire :

  • Quel devenir pour la Petite Ceinture ? Synthèse de la Phase 1: diagnostic – Janvier 2012
  • Introduction
  • Vocation fonctionnelle de la Petite Ceinture
  • Séquences
  • Légende du plan de l’atlas général (PLU)

Que faire de la Petite Ceinture ? Reportage de Maud de Bohan et Virginie Delahautemaison, diffusé au 19/20 Paris Ile-de-France le 3 décembre 2012.

  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami