Autres études et publications

Utiliser le moteur de recherche pour retrouver la totalité des études et publications de l'APUR.

étude - têtière - Les îlots de chaleur urbains à Paris - Phase 1

Les îlots de chaleur urbains à Paris – Cahier#1

décembre 2012 38 pages Cote : AP BROAPU589 Langue : Français

Paris, de par sa densité urbaine, possède un climat plus doux que le reste de la région Ile-de-France. Ce phénomène climatique, documenté depuis le XIXe siècle, est appelé « îlot de chaleur urbain » (ICU).

 

La canicule de 2003 a mis en exergue le caractère éminemment problématique de cette particularité climatique, son effet amplificateur sur la mortalité a marqué les esprits et interroge de façon plus générale les pratiques urbaines et leurs effets sur l’expression du climat d’une ville.

 

Afin d’améliorer la connaissance de l’îlot de chaleur parisien, l’Apur a assisté Météo France et le CSTB de 2007 à 2012 dans le programme de recherche EPICEA (Étude Pluridisciplinaire des Impacts du Changement climatique à l’Échelle de l’Agglomération parisienne). L’Apur a, en complément de ce travail de recherche, réalisé des reportages thermographiques de l’espace public parisien afin de permettre au grand public une meilleure compréhension des phénomènes climatiques urbains.

 

Rédigé à l’attention des aménageurs et des décideurs, ce document synthétise les connaissances accumulées ces dernières années par l’Apur sur la question de l’îlot de chaleur urbain parisien, il décrit en particulier le lien qui existe entre pratiques urbaines et microclimat à Paris. Ce document est le premier volet d’une étude en deux volets.

 

Sommaire :

 

Contexte

Préambule

Guide de lecture

Généralités

Compréhension de l’ICU parisien : les grands facteurs d’influence du climat

  • L’eau
  • La végétation
  • Les revêtements de l’espace public
  • Les matériaux employés dans les bâtiments
  • La forme urbaine
  • Les activités humaines

Premières mesures d'adaptation

  • Réduire la "pollution thermique"
  • Créer des îlots de fraîcheur
  • Modifier les revêtements
  • Mettre à profit la fraîcheur du sous-sol
  • Une réglementation thermique du bâtiment très incertaine sur le confort d'été

Conclusion et perspectives

Bibliographie

Documents associés
  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami