QUOI DE NEUF, CHERCHEUR(S) ?

Enquête logement 2013 : contributions sur les conditions de logement en IDF

Stéphanie Jankel, urbaniste à l’Apur interviendra le 17 novembre 2016 aux 4e journées nationales de coopération entre acteurs de l’habitat et chercheurs. Elle présentera les enjeux des plateformes numériques de location de meublés touristiques lors de l’atelier consacré aux conditions de mise en relation de l’offre et de la demande de logements.

Ces plateformes de location entre particuliers ont pris une dimension nouvelle ces dernières années et impactent fortement le fonctionnement du parc de logements des grandes métropoles touristiques mondiales dont Paris fait partie.

Paris comptait plus de 20 000 locations meublées touristiques en 2011, concentrées pour l’essentiel dans quelques quartiers (le Marais, Saint-Germain des Prés ou bien encore Montmartre). Depuis le phénomène s’est amplifié et concerne désormais tous les arrondissements parisiens de manière significative. Mi 2015, le seul site d’Airbnb proposait 67 500 annonces à Paris.

Le principal problème posé par la croissance de l’hébergement touristique en appartement est qu’elle s’effectue en partie aux dépens de la substance résidentielle. Alors que Paris manque de logements, ses arrondissements centraux voient décliner leur parc d’habitation et, dans une certaine mesure, leur population.
La ville de Paris comme Barcelone, New-York, Londres ou Berlin, s’efforce de mettre en oeuvre une réponse publique face à ce phénomène et cherche les moyens de le réglementer sans l’empêcher totalement.

Organisées par le réseau des acteurs de l’habitat et le réseau français recherche-habitat-logement, REHAL, en partenariat avec le PUCA, ces 4e journées seront consacrées aux travaux de recherche sur les politiques locales de l’habitat. 

Programme et inscription

Ressources