16 décembre 2015 - L’Atlas « Santé et Grand Paris Express » met en avant l’impact du futur réseau de métro sur l’offre de soins et la santé des franciliens

Santé et Grand Paris Express

L’ARS Ile-de-France, l’Atelier parisien d'urbanisme (APUR) et la Société du Grand Paris publient aujourd’hui l’Atlas « Santé et Grand Paris Express »,  qui dresse pour la première fois un bilan complet de l’offre de soins dans les futurs quartiers de gare. Les résultats rassemblés dans l’atlas sont mis à la disposition des professionnels et des collectivités locales concernées par le Métro du Grand Paris, et font ressortir de grands enjeux qui doivent servir à adapter l’offre de santé et permettre un aménagement urbain favorable à la santé dans un contexte démographique en plein changement.

Mettre les équipements de santé en connexion, pour un accès facilité et un fonctionnement optimisé

En créant de nouvelles connexions entre des territoires, le Métro du Grand Paris doit bénéficier à l’offre de soins à destination de tous les Franciliens. Plus d’une centaine d’établissements de santé (hôpitaux et cliniques), ainsi qu’un maillage important d’établissements médico-sociaux seront mieux desservis, grâce à de nouvelles liaisons en transports en commun. À ce titre, plusieurs des futures gares du métro du Grand Paris fournissent une illustration parlante, du fait de leur proximité directe avec des établissements de santé majeurs :

  • La gare de Villejuif - Institut Gustave Roussy (lignes 14 et 15 Sud), fournira un accès privilégié au premier centre européen de lutte contre le cancer,
  • La gare  Kremlin-Bicêtre -  Hôpital (ligne 14 Sud) située devant l’entrée de l’hôpital Bicêtre,
  • La gare de Drancy – Bobigny, qui desservira l’hôpital Avicenne,
  • La gare de La Courneuve « Six Routes » à proximité de l’hôpital Delafontaine de Saint-Denis.
  • La gare de Créteil l’Echat – Hôpital Henri Mondor

Dans cette logique, l’amélioration des temps de déplacements, le développement d’alternatives de parcours et la grande amplitude horaire du métro du Grand Paris profiteront tant aux patients qu’aux professionnels de santé qui font fonctionner les établissements.

Anticiper des besoins de santé accrus dans certains territoires où l’offre de soins est fragile

En parallèle, les besoins de santé vont nécessairement s’accentuer dans des territoires métropolitains et les quartiers de gares, voués à se développer et à accueillir de nouvelles populations. En toile de fond, c’est donc une plus grande équité régionale en matière d’accès aux soins de proximité qui est en jeu, avec une attention particulière pour certains territoires.

En effet, l’accès à l’offre et la densité des équipements et des professionnels ne sont pas équivalents d’un bout à l’autre d’une ligne, et surtout d’une ligne à l’autre. Par exemple, il n’y a que 3,76 médecins généralistes pour 10 000 habitants dans le quartier de gare en pleine mutation de Saint-Denis Pleyel, contre des densités deux fois plus élevées en moyenne dans de nombreux autres quartiers. Plusieurs quartiers, principalement situés sur les lignes 16 et 15 Est, sont dans une situation semblable à celle de Saint-Denis Pleyel : Stade de France, Fort d’Aubervilliers, Bobigny P. Picasso, Le Blanc-Mesnil ou bien encore Les Grésillons, cumulant ainsi un ensemble d’inégalités de santé : fortes contraintes dans l’accès aux soins, plus fortes expositions aux nuisances environnementales et des niveaux de prévalence de pathologies chroniques, comme le surpoids, l’obésité, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires globalement plus hauts que dans le reste de la métropole.

Dans la continuité de la réalisation de cet atlas, l’ARS Île-de-France et la SGP ont entamé un processus de travail autour d’un protocole de travail en commun. Il permettra d’inscrire une réflexion sur la santé tout au long de la mise en œuvre des projets de transports et d’aménagement urbain liés au Grand Paris Express.

« Cet Atlas montre bien que le futur réseau du Grand Paris peut contribuer à améliorer très concrètement la vie des Franciliens, à créer de nouveaux accès aux services publics de proximité, en mettant en connexion les territoires et les infrastructures. C’est un travail très précieux pour la Société du Grand Paris, notamment pour nos missions d’aménagement des quartiers de gare. Il va nous aider à travailler avec nos partenaires pour faire en sorte que le métro renforce les politiques d’aménagement favorable à la santé et pour l’accès aux soins, mises en place par les collectivités locales. »

Philippe Yvin, Président du directoire de la Société du Grand Paris

TYPE D’ETABLISSEMENTS

ETAT DES LIEUX

Etablissements hospitaliers

Sur les 402 établissements que compte l’Île-de-France, 238 se situent dans la métropole (59 %) dont 27 dans les quartiers de gare

Etablissements psychiatriques

Il existe 89 établissements en Île-de-France. 60 sont situés dans la métropole dont 10 dans les quartiers de gare. 400 structures d’accueil de jour ou d’hospitalisation partielle complètent cette offre.

Etablissements d’hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes

En Île-de-France, 647 établissements sont recensés dont 44 % dans la métropole (qui comprend pourtant 56 % des habitants). Parmi eux, ils sont 46 dans les quartiers de gare plus 4 projets sur les 14 en cours de réalisation.

Structures pour Personnes handicapées

Sur les 1529 structures en Île-de-France, 759 sont situées dans la métropole dont 101 dans les quartiers de gare. Viennent s’ajouter 343 plus petites structures.

21 projets sont en cours de réalisation donc 6 dans le périmètre du GPE.

Structures d’exercice collectif

390 structures existent en Île-de-France dont 318 dans la métropole. 56 sont situées dans les quartiers de gare ainsi que 6 des 32 projets en cours de réalisation.

Maternités

Il existe 87 maternités en Île-de-France dont 50 dans la métropole et 7 dans les quartiers de gare

Pour en savoir plus :Evaluation des impacts sur la santé (EIS) de Plaine Commune

A propos de l’Observatoire des quartiers de gare :

Depuis quelques années, les travaux de l’Observatoire des quartiers de gare du Grand Paris, outil partenarial qui associe la Société du Grand Paris (SGP), la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Equipement et de l’Aménagement d’Ile-de-France (DRIEA) et l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), contribuent à une meilleure connaissance des territoires concernées par le métro du Grand Paris. L’objectif est notamment de mesurer les évolutions urbaines et sociales que vont  connaître les quartiers de gare métro du Grand Paris.

Contacts Presse :

ARS -  Emilie Puech - mél - 01 44 02 01 06 - www.ars.iledefrance.sante.fr

Société du Grand Paris - Camille Ruols : 01 40 41 54 96 -  Aloïs Nuffer : 01 40 41 54 84 - mél

Apur - Renaud Paque - mél - 01 42 46 21 59 - www.apur.org

Ressources

Documents à télécharger

  • Communiqué de presse : Atlas "Santé et Grand Paris Express"

    Format : pdf, 174.09 Ko
    Télécharger