Apur'labo #5 - Financement de la ville à horizon 2040: quelles perspectives ?

février 2022, mise à jour le 09 mai 2022
Imprimer Partager
© Apur
© Isabelle Baraud-Serfaty

En considérant la collectivité comme un acteur parmi d’autres de l’écosystème des services urbains, Isabelle Baraud-Serfaty, fondatrice de l’agence de conseil en économie urbaine Ibicity, propose le dépassement d’une approche strictement comptable de la structure financière d’une ville. Elle suggère une approche en termes de «modèles économiques» dans laquelle dépenses et recettes seraient établies en fonction d’une «proposition de valeur» que confère la collectivité à chacun des services qu’elle rend aux habitants-usagers. Cela implique de nouvelles modalités de délivrance des services, car la proposition de valeur de la collectivité organisatrice est mise en lien avec des partenaires, des ressources et des activités-clés qui participent dès lors à fournir le service. Isabelle Baraud-Serfaty propose également de valoriser les actifs détenus par la collectivité à hauteur de l’enjeu stratégique qu’ils représentent pour les autres acteurs de l’écosystème.

Ce document est une contribution au labo de prospective de l’observatoire de l’économie parisienne.

L’observatoire, mis en œuvre par l’Apur en partenariat avec la direction de l’Attractivité et de l’Emploi (DAE) de la Ville de Paris, a vocation à analyser les spécificités de l’économie parisienne et à évaluer les impacts de la crise de la Covid-19 sur les entreprises, l’emploi, la demande d’emploi et les effets des mesures de soutien. Ces réflexions sont menées à partir d’un suivi et d’une analyse de données conjoncturelles (volet 1), et en réalisant des approfondissements thématiques en lien avec les partenaires de l’observatoire (volet 2).

L’observatoire a aussi pour objectif de développer des réflexions prospectives pour accompagner la reprise, anticiper les mutations de l’économie et imaginer des évolutions porteuses d’avenir. Dans cet esprit, le labo de la prospective économique (volet 3) s’appuie sur des contributions de chercheurs et d’experts.

C’est dans le cadre de ce troisième volet qu’une première série de contributions a été établie autour de trois grandes thématiques : la structure financière d’une ville à horizon 20 ans ; les nouveaux secteurs économiques stratégiques ; et la lutte contre les inégalités comme facteur de développement des territoires. La présente contribution s’inscrit dans la première thématique.

Isabelle Baraud-Serfaty est fondatrice de Ibicity, agence de conseil et d’expertise en économie urbaine qu’elle a fondée en 2009 après avoir débuté comme consultante en finances locales, puis travaillé comme investisseuse d’intérêt général à la Caisse des dépôts et consignations, puis comme promotrice au sein d’une banque hollandaise. Elle est également enseignante à l’École Urbaine de Sciences Po depuis 2004, membre du réseau de veille prospective de la Métropole de Lyon, du Comité d’Orientation de la Fabrique de la Cité, et membre du Conseil scientifique de Futuribles. Elle conduit depuis 2015 une étude avec Espelia et Partie Prenante sur les nouveaux modèles économiques urbains financée par l’ADEME, la Banque des territoires et le PUCA.

Présentation de l'intervention:

Financement de la ville à l'horizon 2040 : quelles perspectives ?

Présentation du 18 février 2022:

Apur'labo - Financement de la ville à l'horizon 2040 : quelles perspectives ?

Ressources

Documents à télécharger

  • Contribution

    La structure financière d’une ville à horizon 20 ans

    Format : pdf, 3.54 Mo
    Télécharger
  • Contribution

    Compte-rendu - Apur'Labo #5 - Financement de la ville à horizon 2040: quelles perspectives ?

    Format : pdf, 1.59 Mo
    Télécharger

Liens externes