Essai de bilan sur le développement des arbres d'alignement dans Paris.

étude - tétière - Essai de bilan sur le développement des arbres d'alignement

Les alignements d’arbres dans les rues de Paris font partie du patrimoine urbain de la capitale. Ils jouent un rôle essentiel comme élément paysager, mais aussi dans le fonctionne¬ment écologique de l’environnement urbain, en raison de leur capacité à stocker le carbone, à prendre une part active dans le cycle de l’eau, à réguler les effets de la chaleur en été et, de manière générale, à constituer des écosystèmes complexes.

Sur la voirie intra-muros, Paris comptait 92 400 arbres en 2001. Entre 2001 et 2008, plus de 6 400 nouveaux sujets ont été plantés, soit autant qu’au cours des quarante années précé¬dentes. Le nombre d’arbres d’alignement dépasse les 100 000 individus en mars 2010. Ainsi, Paris compte environ 700 km de linéaires d’arbres d’alignement qui concernent 1 613 voies publiques (sur environ 6 000) et la surface située à l’ombre de ces arbres d’alignement, soit environ 250 hectares de surface dite « plantée », représente presque 3 % de la superficie de Paris intra-muros.

Au total, plus de 150 essences différentes sont présentes dans la capitale. Des essences comme le poirier à fleur, Paulownia impérial, le lilas des Indes, les micocouliers de Provence, les charmes fastigiés, les amélanchiers, les chênes verts, les noisetiers de Byzance ou les arbres de Judée trouvent désormais leur place à côté des traditionnels platanes, marronniers, tilleuls et sophoras qui représentent cependant encore 78 % du total des arbres d’alignement.

Ressources

Documents à télécharger

  • Essai de bilan sur le développement des arbres d'alignement dans Paris APBROAPU506

    Format : pdf, 28 Mo
    Télécharger