Contribution de l’APUR à l’Atlas des Franciliens, tome 3: Age et modes de vie.

Avec cette étude, l’APUR poursuit sa contribution à la rédaction de l’Atlas des Franciliens, conçu par l’IAURIF et la direction régionale de l’INSEE. Pour le tome 3, consacré à la structure par âge et aux modes de vie des habitants de l’Ile-de-France, l’APUR a proposé quatre articles portant sur le territoire parisien. Ils concernent particulièrement la structure par âge, la taille des ménages, les nationalités et l’évolution de la structure socioprofessionnelle. L’analyse fait apparaître les principaux traits du portrait sociodémographique des Parisiens.

Ainsi, il ressort que Paris attire toujours les jeunes adultes, qui représentent plus du tiers des habitants. Si Paris reste le département de la région où l’on rencontre le plus de personnes de 60 ans et plus, la part de ces derniers est à présent inférieure à la moyenne nationale. On note également deux fois plus de personnes seules que de familles avec enfants.

Un Parisien sur sept est de nationalité étrangère. Bien qu’en diminution, la part des étrangers à Paris reste plus forte qu’en région. Paris, capitale des cadres ? La structure socioprofessionnelle des actifs est de plus en plus dominée par la présence des cadres, avec un actif sur trois, soit près de trois fois la moyenne nationale. A l’inverse, la part des ouvriers et employés diminue. L’écart constant entre Paris et sa banlieue de ce point de vue ne doit pas masquer des contrastes très forts du niveau de gentrification au sein de la capitale.

Ressources

Documents à télécharger

  • Contribution de l’APUR à l’Atlas des Franciliens, tome 3: Age et modes de vie.

    Format : pdf, 2.26 Mo
    Télécharger