Énergies renouvelables et de récupération (ENR&R) à Paris - État des lieux et pistes pour aller plus loin

L’Apur présente un état des lieux de la production ENR&R à Paris, et propose au débat des pistes d’évolution qui prennent appui sur l’adaptation et la valorisation de l’existant, en vue d’atteindre les objectifs portés par le plan climat. 

Plateforme logistique de la centrale biomasse CPCU de Saint-Ouen © Arnaud Février - ENGIE

La ville de Paris est très dépendante de l’extérieur pour son alimentation énergétique. La réduction de cette dépendance est étroitement liée aux efforts de réduction de la consommation d’énergie et à la mobilisation des ENR&R locaux à toutes les échelles, à travers les réseaux de chaleur et de froid qui auront un rôle stratégique à jouer mais aussi des développements plus diffus à l’échelle du bâtiment ou par l’intermédiaire de micro-boucles d’eau chaude.


En 2019, La quantité d’ENR&R consommée sur le territoire parisien est de 18,4 %. La part d’ENR&R locale consommée est de 6,8%.

Le Plan Climat ambitionne un développement ambitieux des ENR&R avec pour objectif une consommation 100 % renouvelable en 2050 dont 20 % devra être produite à Paris. Le Plan Climat définit aussi une trajectoire avec des objectifs intermédiaires en 2030 : 45 % de l’énergie consommée d’origine renouvelable dont 10 % produite à Paris.

Plusieurs initiatives et outils lancés par la ville vont dans ce sens : la réalisation des schémas directeurs chaleur et froid pour dessiner l’avenir des réseaux de chaleur et de froid, la création d’« Énergie de Paris » et d’une « coopérative carbone », le lancement d’un appel à projet « Énergiculteurs » associé à la mise en place d’un outil pour optimiser la mobilisation des toitures parisiennes ou encore la mise en œuvre du projet « Quartiers populaires à énergie positive » du Budget participatif 2016.

Ressources

Documents à télécharger

  • Étude

    Énergies renouvelables et de récupération (ENR&R) à Paris - État des lieux et pistes pour aller plus loin

    Format : pdf, 28.6 Mo
    Télécharger