Locations meublées de courte durée: quelle réponse publique?

Comparaison des actions de régulation mises en place à Barcelone, Berlin, New York et Paris.

exemple d’appartement meublé en location de courte durée – CC by : Stéphane Peres – NC – 2.0

Dans le cadre d’une collaboration entre l’Apur et l’École Urbaine de Sciences Po, en lien avec la Ville de Paris, 4 étudiants du Master Governing the Large Metropolis ont comparé comment Barcelone, Berlin, New York et Paris régulent les locations meublées de courte durée, en tenant compte des contextes socio-économiques, immobiliers et touristiques propres à chacune des villes. 

Pour effectuer cette étude, les étudiants ont été amenés à interviewer des acteurs en charge des locations meublées de courte durée dans chacune des villes. Ils ont été encadrés par deux chercheurs : Francesca Artioli, maîtresse de conférences à l’Université Paris-Est Créteil (École d’Urbanisme de Paris) et Antoine Courmont, chercheur au sein de la chaire « Villes et Numérique » de Sciences Po.

Cette étude comparative met en évidence le développement des locations meublées de courte durée dans chaque ville, au travers de cartes réalisées à partir des données du site InsideAirbnb. Elle décrit la diversité des réponses publiques apportées par ces 4 grandes villes et souligne combien le travail des services en charge de la mise en œuvre de la règlementation est rendu complexe du fait de l’absence de données. Cette étude montre aussi que le caractère très évolutif de la location meublée de courte durée appelle des réponses publiques agiles et réactives.

 

Ressources

Documents à télécharger

  • Note

    Locations meublées de courte durée: quelle réponse publique?

    Format : pdf, 9.31 Mo
    Télécharger
  • Note

    Short-term rentals: an analysis of metropolitan public responses

    Format : pdf, 9.33 Mo
    Télécharger

Cartes à télécharger

  • Densité d'annonces proposées sur le site Airbnb

    Format : pdf, 761.48 Ko
    Télécharger