Les mutations dans les quartiers de gare de la ligne 15 sud

En 2025, de Pont de Sèvres à Noisy-Champs, la ligne 15 sud du Grand Paris Express desservira 16 nouvelles gares. Plus de 4,1 millions de mètres carrés y sont programmés, répartis au sein de 80 projets couvrant 21% de la superficie des quartiers de gare.

Projet du quartier de gare des Ardoines, Vitry-sur-Seine © Société du Grand Paris – Valode et Pistre - Gaëtan Le Penhuel Architectes

Ces projets entraîneront d’ici 10 ans la réalisation de 33 000 logements, 1,4 million de m2 de bureaux, 0,9 million de mètres carrés d’autres surfaces d’activités. Des opérations de renouvellement urbain sont également engagées dans 12 quartiers sur 16 garantissant le maintien des populations déjà présentes et améliorant leur cadre de vie.

L’étude présentée ici souligne une tendance au rééquilibrage en matière de mixité fonctionnelle et sociale. A terme, les opérations en cours et à venir devraient amener à un équilibre de 60% de logements et 40% d’activités.

Plusieurs leviers de réduction des inégalités sont identifiés, parmi lesquels des gains d’accessibilité pour les ensembles de logements sociaux, une production de logements sociaux importante et diversifiée (30% de logements sociaux dans les quartiers de gare aujourd’hui et une production de 800 nouveaux logements sociaux par an en moyenne) ainsi qu’une meilleure desserte des équipements métropolitains (notamment les lieux d’enseignement : Institut Gustave Roussy, Cité Descartes, etc.).

Sur le plan environnemental, si l’étude met en évidence une ambition plus forte pour les projets à venir que dans ceux déjà réalisés, la multiplicité des acteurs ne facilite pas l’accélération nécessaire pour relever les défis de la ville inclusive et zéro carbone. La géothermie, l’utilisation du bois, le recyclage des terres excavées sont quelques-unes des actions souvent mises en œuvre dans les futurs projets.  Les analyses de la situation actuelle soulignent qu’il n’y a pas de place particulière donnée aux espaces publics ainsi que la nécessité d’augmenter les aménagements cyclables pour faciliter le rabattement aux gares.

Enfin, si le rééquilibrage territorial est inscrit dans les programmations, le décalage de réalisation et l’analyse des calendriers des opérations montrent un fort contraste aux deux extrémités de la ligne. A l’ouest, le quartier Pont de Sèvres est très avancé dans sa mutation avec une forte densification et à l’est, le quartier Noisy-Champs, qui porte la même ambition, est en décalage de réalisation de 10 à 20 ans.

L’étude des mutations des quartiers de gare de la ligne 15 sud est la première de ce genre éditée par l’Observatoire des quartiers de gare piloté par l’Apur, la Société du Grand Paris et la DRIEA. Une deuxième étude sera publiée à l’été 2019 concernant les autres gares livrées d’ici 2025.

Ressources

Documents à télécharger

  • Étude

    Les mutations dans les quartiers de gare de la ligne 15 sud

    Format : pdf, 71.63 Mo
    Télécharger
  • Les mutations dans les quartiers de gare de la ligne 15 sud - Synthèse

    Format : pdf, 20.7 Mo
    Télécharger