Observatoire des impacts sociaux de la crise à Paris

Préparation de repas par des bénévoles pour des personnes sans domicile fixe, avril 2020 © Joséphine Brueder – Ville de Paris

Un besoin d’observation et d’action dans un contexte singulier

Depuis mars 2020, la vie des Parisiennes et des Parisiens, et plus largement des Françaises et des Français, a été profondément bousculée par la crise de la Covid-19 et ses multiples effets.

Les premières données disponibles attestent de l’acuité particulière de la crise économique à Paris. En 2020, 45 700 emplois salariés ont été détruits à Paris, soit 44% des pertes régionales et 15% des pertes nationales. Sur l’ensemble de l’année, le taux de chômage a augmenté de 0,5 point à Paris, alors qu’il diminue très légèrement en France métropolitaine. Il atteint 6,8% de la population active fin décembre 2020.

Dans ce contexte, un Observatoire de l’économie parisienne a été lancé en mars 2021.

Concomitamment, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a augmenté de 16% en un an à Paris, contre +8% en France. Les jeunes sont particulièrement touchés avec une augmentation de 32% du nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans en un an, contre +9% en France. On recense plus de 67 600 allocataires du RSA à Paris en mars 2021, soit une augmentation de +8,2% en un an (une augmentation plus forte qu’à l’échelle nationale).

Si ces chiffres témoignent d’une crise économique qui s’installe, ses effets sociaux concrets sont encore difficiles à objectiver, soit parce que les données disponibles ne sont pas compilées de façon systématique, soit parce qu’ils se font encore attendre en raison des mesures exceptionnelles prises à Paris comme ailleurs pour limiter l’impact immédiat de la crise.

Quels sont les impacts sociaux immédiats et durables de la crise qui s’installe ? Quel impact a eu, a et aura la baisse des revenus pour les salarié.e.s en activité partielle ou pour les travailleur.e.s (précaires) ayant perdu leur emploi ? Quels effets cette crise a eu, a et pourrait avoir sur les budgets et la vie des familles, des jeunes (étudiants ou non), et des personnes isolées ? Quel est l’impact des confinements successifs en termes de fragilisation psychique des ménages ? Quel est l’impact de la crise en termes de personnes accueillies dans les espaces et services sociaux de la Ville ? Quelle sera l’ampleur de la crise sociale lorsque les mesures exceptionnelles seront levées (primes solidaires et aides exceptionnelles ; aides sociales automatiquement renouvelées pendant une période ; prolongation de la trêve sur les expulsions jusqu’en juin 2021…) ?

C’est pour répondre à ces questions et dans une volonté de réactivité que la Ville de Paris et ses partenaires ont décidé de la mise en place d’un cadre qui permette d’analyser, d’anticiper et de coordonner des réponses concernant l’ensemble du champ du social à Paris.

Ambitions et objectifs

Accompagnée par l’Apur, la démarche doit permettre à la Ville de Paris et à ses partenaires de disposer d’informations en temps réel sur les effets sociaux de la crise.

Les objectifs sont de/d’ :

  • établir un suivi statistique des données sociales conjoncturelles disponibles à l’échelle de Paris et des arrondissements afin de déclencher des réponses immédiates aux besoins sociaux repérés ;
  • constituer un lieu d’échanges et de partage favorisant les actions de prévention sociale ;
  • recenser les travaux partenariaux en cours pour mieux les diffuser et les rendre visibles ;
  • favoriser à terme la production d’approfondissements thématiques relatifs aux effets de la crise sociale à l’échelle de Paris et du Grand Paris.

Trois axes méthodologiques structurent la démarche d’observation à visée opérationnelle :

  • un panorama statistique de suivi des effets sociaux de la crise ;
  • une démarche d’enquête par questionnaire et entretiens à destination des professionnel.le.s du social et du monde associatif ;
  • une veille documentaire recensant les articles, études et travaux de recherche publiés et en cours.

Partenaires

Des rencontres partenariales réuniront un premier cercle de partenaires : Ville de Paris, Caf de Paris, Samusocial de Paris, Atelier parisien d’urbanisme, Préfecture de région, Fédération des acteurs de la solidarité (FAS), CPAM, CNAV, Crous, Pôle emploi.

Les partenaires de l'étude © Apur

 

Axe 1 — Données conjoncturelles

La démarche s’appuie sur un tableau de bord statistique destiné à permettre le suivi des multiples effets sociaux de la crise. Il intègre une liste d’indicateurs pluri-thématiques organisée en 8 grandes questions :

  1. Quel est l’impact de la crise sur l’accès aux droits et le recours aux aides sociales et mesures d’accompagnement ?
  2. Quel est l’impact de la crise sur les publics en insertion et en recherche d’emploi ?
  3. Quel est l’impact de la crise sur l’accès et le maintien dans le logement des Parisiens ?
  4. Quel est l’impact de la crise sur l’éducation, la scolarité et la formation des enfants et jeunes Parisiens ?
  5. Quel est impact de la crise sur le budget des Parisiens ?
  6. Quel est impact de la crise sur le maintien d’une alimentation saine et en quantité suffisante pour les Parisiens ?
  7. Quel est l’impact de la crise sur les publics âgés ou en situation de dépendance / handicap ?
  8. Au-delà de l’épidémie, comment est affectée la santé des Parisiens par la crise sociale, économique et sanitaire ?

Les sources de données sont multiples (Ville de Paris, Caf de Paris, CPAM, CNAV, Rectorat, Samu Social de Paris, associations…). Le tableau de bord sera alimenté au fil de l’eau en fonction des disponibilités de données et sera actualisé à échéance régulière. 

Ces indicateurs ont pour but de donner une image de l’ampleur de la crise et de ses effets. Le suivi statistique permet de relever des tendances actuelles significatives, pour lesquelles une réponse publique immédiate est nécessaire, et des signaux faibles de crise, permettant d’inscrire l’action sociale dans une logique de prévention.

Selon leur disponibilité, les données rendant compte des évolutions parisiennes à une échelle aussi fine que possible (quartier, arrondissement) seront mises en perspective du point de vue temporel (comparaison 2019 à 2021) et spatial (comparaison avec les données métropolitaines, régionales et nationales).

Évolution du nombre d'allocataires du RSA à Paris entre janvier 2017 et mars 2021 © Apur

 

Axe 2 — Enquêtes

L’analyse des effets de la crise sociale qui s’installe ne peut être uniquement observée par un regard statistique. C’est pourquoi plusieurs outils qualitatifs sont déployés en complément.

Le premier d’entre eux est un questionnaire qui a pour but de faire remonter les besoins constatés sur le terrain par la multiplicité des acteurs sociaux et des partenaires de proximité. Les résultats sont analysés à échéance régulière.

Le questionnaire a pour objectif d’informer sur :

  • les signes actuels et anticipés de la crise et ses effets en termes de (non-)recours aux aides et services d’accompagnement ;
  • les impacts de la crise sur les publics (changements dans les profils, leur nombre, leurs besoins) ;
  • la cohérence et pertinence des réponses publiques et associatives apportées ;
  • la coordination des partenaires, les conditions d’accueil des publics et leur niveau d’information sur l’offre sociale disponible à Paris.
  • les aides, dispositifs, partenariats et modes d’information exceptionnels mis en place en lien avec la crise.

Tous types d’acteurs publics ou associatifs, quels que soient leur thématique et leur niveau d’intervention, peuvent répondre à ce questionnaire d’une durée de 10 à 15 minutes.

Le second outil d’enquête consiste à mener des entretiens auprès d’une diversité d’acteurs du champ social et médico-social.

Cinq thèmes structurent les entretiens semi-directifs :

  • perception de l’impact de la crise sanitaire sur les activités de l’acteur rencontré ;
  • analyse des (nouveaux) publics et de leurs besoins ;
  • échanges autour de l’accès aux aides et dispositifs ;
  • perception de la complémentarité et de l’articulation de l’action publique ;
  • remontée de points de vigilance et besoins.

Les données qualitatives recueillies mettront et seront mises en perspective avec les données statistiques pour rendre compte des tendances lourdes et signaux faibles qui se dégagent.

 

Axe 3 — Veille

Le service de documentation de l’Apur a mis en place depuis mars 2021 une veille documentaire dédiée aux enjeux relatifs à la crise économique et sociale liée à la Covid-19 à Paris.

Cette veille recense les articles, études et travaux de recherche publiés et en cours sur le sujet. Elle partage l’actualité des productions des partenaires de la démarche, ainsi que le traitement médiatique des impacts sociaux de la crise à Paris, dans la Métropole et dans d’autres territoires.

Les réunions partenariales seront l’occasion de partager les résultats de certains travaux des partenaires.

Note de cadrage de juillet 2021

Calendrier

  • Mars à mai 2021 : travaux préparatoires
  • Juin 2021 : lancement officiel
  • Octobre 2021 : première note de conjoncture et rencontre partenariale
  • Automne 2021 : rencontres partenariales
  • Décembre 2021 / Janvier 2022 : seconde note de conjoncture et rencontre partenariale