Phnom Penh, Cambodge

Débutée en 1993, Paris est déjà engagé depuis plus de 20 ans au Cambodge dans une étroite coopération impliquant des techniciens de la Mairie et un partenariat actif avec l’Apur.

Débutée en 1993, Paris est déjà engagé depuis plus de 20 ans au Cambodge dans une étroite coopération impliquant des techniciens de la Mairie et un partenariat actif avec l’Apur.

Phnom Penh est une ville qui, après une longue phase d’immobilisme, est entrée dans une période de transformations rapides et spectaculaires au début des années 2000.

Aider à concevoir les outils de la gestion de ces transformations était, pour le Gouverneur de Phnom Penh, l’action prioritaire à mener afin de doter les techniciens municipaux des moyens d’une indispensable politique urbaine. Soutenu et financé par l’Union européenne dans le cadre du programme Asia Urbs, un projet de coopération décentralisée a été redéveloppé en 2001 et 2002 par les villes de Phnom Penh, Paris et Venise.

Depuis, soutenus par le ministère des Affaires étrangères français et l’Agence Française de Développement, de nombreux projets ont été engagés dans les domaines de la gestion urbaine et plus spécifiquement l’élaboration d’outils de planification et d’aménagement, le fonctionnement des services de l’eau potable et de l’assainissement, l’aménagement des espaces publics autour du marché central en accompagnement de sa réhabilitation, la gestion de la circulation et des déplacements…

En 2016, les deux capitales ont souhaité poursuivre leur partenariat et développer un nouveau programme triennal de coopération urbaine sur 2016-2018 intitulé « Appui institutionnel et accompagnement à un développement urbain maîtrisé ».