Principales filières des déchets du BTP
Quels organisations, valorisations et gisements à venir ?

Le secteur du BTP produit environ 40 millions de tonnes de déchets par an à l’échelle de l’Île-de-France, dont plus de 90 % potentiellement valorisables. Ces flux actuels et à venir nécessitent d’organiser au mieux les filières de BTP afin de valoriser un maximum de déchets issus des chantiers de construction.

© istockphoto.com – Hilda Weges

La gestion des déchets de chantier est un sujet incontournable aujourd’hui pour l’ensemble des acteurs de la construction et les collectivités en raison de la raréfaction des sites d’enfouissement, l’augmentation de la taxe sur les déchets enfouis, la prise de conscience environnementale sur la question des déchets et des ressources. De plus, la législation évolue dans ce sens afin de valoriser davantage les matériaux de déconstruction, mettre en place et/ou développer des filières de recyclage et de réemploi et inciter à l’utilisation de matériaux recyclés comme produits de construction.

Afin d’accompagner les politiques actuelles dans la mise en place de nouvelles organisations plus vertueuses pour les chantiers du Grand Paris, l’Apur documente et analyse depuis 2019 des données autour de l’économie circulaire dans le BTP.

Deux études ont été réalisées par l’Apur dans un cadre partenarial : l’une sur l’économie circulaire dans les chantiers du nord-est métropolitain, publiée en juin 2020 ; l’autre sur l’évolution des matériaux du BTP avec l’exemple du béton publiée en mars 2021. Ces études portent à la fois sur les acteurs du recyclage et du réemploi des déchets du BTP, sur le maillage des plateformes de traitement de déchets du BTP existantes qui a conduit à une proposition de nouveaux fonciers potentiels, et sur l’estimation des flux de démolition et des besoins en matériaux nécessaires à la construction des opérations d’aménagement à venir dans la métropole du Grand Paris.

Cette nouvelle étude porte spécifiquement sur les principales filières de recyclage et de réemploi. Elle dresse l’état des lieux de la filière et ses valorisations possibles ; elle spécifie le cadre réglementaire qui s’applique et elle identifie les acteurs et les exutoires à l’échelle de la métropole du Grand Paris.

Des exemples de valorisation et des recommandations sur la filière permettent également d’illustrer les évolutions à venir. 

Les matériaux suivants sont concernés :

  • le bois ;
  • le béton et la pierre naturelle ;
  • les aciers et métaux ;
  • les matériaux plastiques et le PVC ;
  • les menuiseries et le verre ;
  • les moquettes.

Présentation de l'étude :

Principales filières des déchets du BTP

Infographie - Principales filières des déchets du BTP - Quelles organisations, valorisations et gisements à venir ? © Apur

Ressources

Documents à télécharger

  • Étude

    Principales filières des déchets du BTP - Quelles organisations, valorisations et gisements à venir ?

    Format : pdf, 11.46 Mo
    Télécharger