Rapport d'activités 2015

Rapport d'activités 2015

L’Apur accompagne les politiques publiques produisant des données, des cartes et des études. Toujours guidé par l’assertion que la ville n’est pas de papier, de chiffres et de cartes, l’Apur propose de partager la ville à partir de son histoire, de sa géographie avec ses habitants et ses usagers dont, chaque année plus de 80 collaborateurs dessinent des portraits riches et variés.

Les portraits 2015 sont nombreux :

Nous avons mis en ligne 52 documents, études, notes et datavisualisations ; nous libérerons d’ici avril 2016 plus de 70 données croisées et originales liées à la connaissance de la matière physique de la ville, les règlements comparés, la nature, l’eau, l’énergie, le tissu bâti, les projets urbains et de transports…

Ces données viennent enrichir le système cartographique CASSINI qui permet une superposition de cartes de toutes natures détaillées à la parcelle sur plus de 700 km2. Elles sont en réseau avec les bases de données de nos partenaires, l’Insee bien sûr mais aussi le STIF, la SGP et toutes celles qui peu à peu seront mises en libre accès sur le web.

Pour ce travail, l’Apur a reçu en 2015 le prix de l’excellence géographique décerné par la société Esri-France. Je tiens à féliciter tous les apuriens qui ensemble ont permis d’obtenir cette récompense majeure. Ce prix vient récompenser la qualité des travaux cartographiques et des réalisations SIG de l’Apur depuis 25 ans. Ces travaux développés aujourd’hui à la double échelle, Paris et Métropole du Grand Paris, ont permis de constituer un socle de données de référence à l’échelle métropolitaine dans un contexte de partenariats institutionnels élargis, avec l’Insee, la DRIEA et l’IAU-IdF notamment.

Les études ont dressé des portraits de la ville durable, le métabolisme urbain, le stock bâti, l’adaptation au changement climatique, les services urbains, l’eau, l’énergie, la logistique, les déchets, la ville intelligente et innovante, le logement, les nouvelles économies, les commerces, portraits de la population, du logement, des mobilités et de la trame viaire. La connaissance des territoires de la métropole s’est précisée et enrichie. Les 60 quartiers de gares du Grand Paris de l’observatoire éponyme seront décrits à l’été 2016. Ces descriptions s’accompagnent d’études thématiques, la culture réalisée avec la Drac, la santé réalisée avec l’Ars, l’économie et la qualité de vie réalisées avec l’Insee.

L’Apur, ce sont aussi des échanges avec les étudiants en lien avec Sciences Po Paris, avec l’EIVP, avec les start-up via Paris & co, et autour du monde : plus de 40 délégations internationales ont été accueillies et 7 métropoles nous ont sollicités. Nous soutenons Recube, des jeunes étudiants dans leur tour du monde de l’économie circulaire. L’outil informatique a été redimensionné, pour que l’ensemble des salariés aient un accès libre à tous les logiciels ; les relevés sur terrain se font maintenant par tablette et alimentent directement les bases de données.

Accumuler des connaissances, c’est aussi savoir les archiver : 2015 a été une période d’archivage intense avec les dons de maquettes au musée Carnavalet, à la Cité de l’architecture et du patrimoine, et des versements aux archives de Paris ; l’ensemble de nos revues en stock ont été données aux écoles d’architecture et d’urbanisme.

Enfin pour dresser de bons portraits il faut jouer à plusieurs : la ville est une musique qui se partage. L’Apur contribue à renouveler cette musique avec de nouvelles méthodes, les ateliers, porte Maillot, Montparnasse, les 7 places, les Champs-Élysées, Paris nord-est, Bercy Charenton, le canal de l’Ourcq, la Rn2…

L’Apur invente à plusieurs avec l’appel à projet « Réinventer la seine », l’arc de l’innovation, Paris Métropole et la mission de préfiguration, les jeux olympiques avec l’IAU-IdF, la trame viaire avec la DRIEA (les autoroutes), l’axe seine avec les 6 agences d’urbanisme de Paris au Havre.

Le nouvel Apur s’affirme comme atelier parisien, mais aussi atelier public, partagé, prospectif, atelier de tous les possibles, atelier de portraits urbains et de territoires, atelier au service de chacun. Ce rapport d’activités se veut le reflet de cet engagement partagé avec vous tous.

 

Ressources

Documents à télécharger

Pour aller plus loin