Résorption de l'habitat indigne à Paris 2002-2007

Résorption de l'habitat indigne à Paris 2002-2007

L’Etat et la Ville de Paris ont affiché l’ambition d’accélérer l’éradication de l’habitat insalubre sur le territoire parisien en y consacrant des moyens très importants. Ont été mis en œuvre de nouveaux outils de traitement sur un millier d’immeubles dégradés : des conventions publiques d’aménagement (SIEMP et SEMAVIP), une opération d’amélioration de l’habitat dégradé (OAHD) et le renforcement des OPAH.

L’étude s’attache à présenter les principes de ce plan d’éradication, à expliquer l’articulation des outils et à exposer les premiers résultats, notamment à l’attention de collectivités locales qui seraient désireuses de s’inspirer de l’expérience parisienne.
En avril 2007, sur le millier d'immeubles concernés par le plan d'éradication, 30% ne présentent plus aucun danger et sont donc sortis d'indignité, 50% sont en cours de travaux et 20% sont en phase préparatoire.

Ce travail s’appuie sur les données de «l’Observatoire du saturnisme, de l’insalubrité et de l’habitat dégradé», constitué en 2003 sous l’égide de l’Etat et de la Ville de Paris, précisément pour permettre le suivi de cette grande opération. Cet observatoire réunit les informations transmises par les acteurs de la lutte contre l’habitat indigne : la Ville, l’Etat, l’ANAH mais aussi les opérateurs : la SIEMP, la SEMAVIP, Le Pacte de Paris et Urbanis.

Ressources

Documents à télécharger

  • Résorption de l'habitat indigne à Paris 2002-2007

    Format : pdf, 5.91 Mo
    Télécharger
  • Résorption de l'habitat indigne à Paris 2002-2007. Synthèse.

    Format : pdf, 1.92 Mo
    Télécharger
  • Le dispositif de lutte contre l'habitat indigne: organisation et résultats

    Format : pdf, 4.52 Mo
    Télécharger
  • Résorption de l'habitat indigne à Paris 2002-2007

    Format : jpg, 178.92 Ko
    Télécharger