Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes – Note BDRues 2014

Mutations commerciales  sur 56 voies commerçantes parisiennes – BDRues 2014

Les mutations commerciales observées lors des enquêtes BDRues sur les rez-de-chaussée commerciaux ont fait l’objet d’un suivi en juin 2014 sur 56 voies commerçantes retenues au sein d’un panel décidé par la Ville de Paris, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Ile-de-France et l’Apur. Un peu plus de 11 100 locaux ont été recensés dont près de 9 900 occupés par des commerces et services commerciaux, soit près de 89 %.

La présente note expose de façon synthétique les évolutions observées entre juin 2013 et juin 2014 au travers des résultats d’enquêtes réalisées sur le terrain.

Les principaux résultats à retenir de cette enquête sont une diminution du nombre des locaux recensés sur les 56 voies commerçantes d’une part et la légère progression des locaux vacants (+23 unités) d’autre part. L’analyse plus fine des résultats montre une baisse des commerces et services commerciaux (-101 établissements) et notamment les magasins liés à la mode (-74 établissements), les services commerciaux et agences (-25 établissements), les boutiques de décoration de la maison (-12 magasins).

Certaines activités restent stables comme celles liées à la santé-beauté, au bricolage-jardinage, à l’auto-moto. À l’inverse, quelques augmentations s’observent pour la restauration (+13 établissements), les boutiques culturelles et de loisirs (+7 établissements) et les magasins d’alimentation (+6 boutiques). Après deux années de baisse observée entre 2011 et 2013, le nombre de locaux vacants observés en juin 2014 laisse maintenant place à une légère progression de leurs effectifs (+23 unités).

Sommaire :

  • Synthèse
  • Introduction
  • L'enquête BDRues 2014 montre un légère baisse des locaux implantés en pied d'immeuble
  • Après deux années de baisse, le nombre de locaux vacants connaît une légère progression
  • Légère hausse de trois secteurs : l'alimentaire, la restauration et les commerces culturels, diminution marquée pour la mode et baisse continue de la décoration de la maison
  • La vacance se réduit sur les voies à très forte attractivité mais s'accroît sur les voies à dominante alimentaire
  • Les voies réaménagées enregistrent une baisse des boutiques de mode
  • Annexe

Ressources

Documents à télécharger

  • Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes – Note BDRues 2014

    Format : pdf, 3.28 Mo
    Télécharger