La trame viaire du coeur de l'agglomération : 2012

Les données de la métropole : la trame viaire de l'agglomération en 2012

Au XXe siècle, le réseau autoroutier se développe, rapproche des territoires éloignés tout en créant de très fortes coupures locales.

En 1900, l’industrie automobile se développe et le réseau du métro parisien se construit. En 1934, Henri Prost propose un premier schéma pour les autoroutes du département de la Seine.

À partir de 1950, l’extension urbaine privilégie la séparation des flux et transforme la trame viaire locale.

Dans les années 60, l’État construit le réseau d’autoroutes pour desservir le territoire national, et les deux aéroports parisiens, Orly (1948) et Roissy (1974). La ville s’adapte à la voiture.

Les années 70 voient la création des villes nouvelles et l’extension du réseau des voies rapides avec la création de l’A86 dont le bouclage n’est pas encore achevé. Elles offrent à la vue des automobilistes le grand paysage métropolitain.
Aujourd’hui, ces infrastructures traversent l’agglomération et découpent le territoire en « morceaux » de villes sans garantir pour autant leur accessibilité.

Dans l’étude sur le grand paysage de l’Apur, Bertrand Warnier décrit ainsi les grandes infrastructures routières ou ferrées : « Elles forment la nouvelle toile de fonds de la métropole. Ce sont les tracés de l’époque moderne. Ils ont découpé le territoire selon d’autres géométries que celles de l’époque classique. Les courbes dominent sur les lignes. Il y a donc un potentiel paysager à mettre en valeur au fur et à mesure que ces grandes voies autoroutières deviendront des espaces partagés. Les évolutions des techniques et des besoins peuvent aussi amener à ce que des ouvrages d’art n’aient pas seulement une fonction technique mais participent à l’image de la ville ».

Cette carte est extraite de l'étude La trame viaire du coeur de l'agglomération - Phase 1 : diagnostic partagé réalisée par l'Apur avec la DRIEA, la Société du Grand Paris, les Conseils généraux du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis, la Ville de Paris, et le soutien du Conseil général des Hauts-de-Seine et du Stif.

Ressources

Documents à télécharger

  • Carte - La trame viaire du coeur de l'agglomération : 2012

    Format : pdf, 8.49 Mo
    Télécharger