Un quartier parisien en pleine mutation. Le quartier des gares du Nord et de l'Est.

étude - tétière - Le quartier des gares du Nord et de l'Est APBROAPU363

La mise en service du TGV Est le 10 juin 2007 constitue une nouvelle étape du développement du quartier des gares du Nord et de l’Est, initié depuis l’arrivée de la grande vitesse au début des années 1990. Face à ces mutations rapides et profondes engendrées, l’étude apporte un éclairage sur les conditions de cohabitation entre ces grandes fonctions métropolitaines que constituent les gares du Nord et de l’Est et un morceau de ville où l’on réside et où l’on travaille.



En premier lieu, une analyse de l’histoire de ce territoire permet d’en expliquer la spécificité, marquée par la présence de deux des six grandes gares parisiennes et de deux unités des hôpitaux de Paris. C’est aussi l’occasion de resituer à une autre échelle temporelle les changements récents intervenus. Dans un deuxième temps, la dimension stratégique de la centralité de cette zone est abordée, centralité encore renforcée avec l’arrivée du TGV Est qui contribue, avec le développement du réseau à grande vitesse, à positionner ce quartier à moins de 4 heures du coeur de plusieurs métropoles européennes comme Francfort (570 km), Amsterdam (500 km), Bruxelles (300 km), ou Londres (450 km).



Toutefois, ce secteur demeure un morceau de ville à part entière avec 28 000 habitants et 32 000 emplois. Ainsi, le principal enjeu consiste à concilier échelle locale et fonctions métropolitaines. Les projets déjà réalisés ou projetés vont dans ce sens en participant à la pacification de cette zone : réaménagement du boulevard de Magenta, des abords des gares, mise en place d’une liaison «bipôle».

Cette étude, non disponible en version électronique, est consultable sur RV au service de la documentation.

Ressources

Documents à télécharger

  • Un quartier parisien en pleine mutation. Le quartier des gares du Nord et de l'Est.

    Format : jpg, 98.53 Ko
    Télécharger