Les naissances à Paris, analyse des évolutions récentes

Les naissances à Paris, analyse des évolutions récentes

La courbe des naissances s’est infléchie ces trois dernières années à Paris. Le nombre de naissances comptabilisées au domicile de la mère est passé progressivement de 31 450 en 2010 à 28 945 en 2013 soit environ 2 500 naissances de moins en 3 ans (- 8 %). C’est une baisse de la natalité qui affecte tous les arrondissements, à l’exception du 12e arrondissement.

L’Ile-de-France et la France enregistrent aussi une baisse de la natalité entre 2010 et 2013 mais moins prononcée (- 3 % en France, - 2 % en Ile-de-France).

Les Parisiennes, plus diplômées et plus souvent cadres tendent à retarder l’arrivée de leur premier enfant. Le décalage se traduit par une baisse importante de la fécondité chez les femmes de 20-24 ans et surtout de 25-29 ans, compensée en partie seulement par une hausse chez celles de 35-39 ans. Le mouvement est assez général en France mais plus marqué à Paris. Ce recul du calendrier des naissances finit par impacter le nombre final d’enfants par femme, la fécondabilité diminuant sensiblement à partir de 35 ans. Le mouvement est sans doute accentué par la conjoncture car dans un contexte économique morose avec de faibles niveaux de confiance en l’avenir, les femmes les plus diplômées ont tendance à retarder l’arrivée du premier enfant, à l’inverse des femmes moins diplômées.

Ressources

Documents à télécharger

  • Les naissances à Paris, analyse des évolutions récentes

    Format : pdf, 2.44 Mo
    Télécharger