Redécouverte de la Vieille-Mer du parc Georges-Valbon à la Seine

janvier 2020, mise à jour le 04 février 2021
Imprimer Partager

Le patrimoine des rivières urbaines peut être le support de nouveaux usages et paysages et répondre aux enjeux climatiques et besoins de nature des habitants.

La vallée ludique dans le parc Georges-Valbon © Apur

En 2020, l'Apur a étudié les potentiels de redécouverte de la Vieille-Mer, de la confluence Croult/Morée, à l’amont du parc Georges Valbon, à la confluence avec la Seine et le canal Saint-Denis. L’enjeu est de redonner une place à la rivière en intégrant les nouveaux choix hydrauliques retenus et en explorant les variations possibles selon les contextes urbains traversés. Les orientations proposées se composent de deux documents.

Le premier document se focalise sur la séquence du parc Georges-Valbon et ses abords. Ce secteur est identifié par de nombreux axes du Plan d’investissement bassins (PIB) adopté par le conseil départemental de Seine-Saint-Denis au mois de septembre 2018 : le méandrage de la Vieille-Mer sur son parcours de 2,9 km dans le parc et la création d'un lieu de baignade en milieu naturel, prévus dès 2024, la préservation et l’enrichissement de la biodiversité, l’intégration urbaine de deux bassins de gestion des eaux pluviales (Brouillards et Molette) et leur ouverture au public.
Il dégage des orientations de projets à partir de trois grandes thématiques (accessibilité, liens ville/parc, valorisation du patrimoine hydraulique) et propose des plans programmes selon 4 séquences liées à l’identification d’une vallée ludique et d’une vallée écologique.

Le second document s’intéresse à la séquence de l’aval du parc Georges-Valbon à la confluence Seine/Canal Saint-Denis. Il propose, dans une première partie, un récolement d’orientations autour des grands enjeux urbains pour lesquels la Vieille-Mer peut être un levier d’action (renforcement de l’accessibilité, lien dans la ville en projet, rôle dans la trame écologique et paysagère, qualités patrimoniales) et, dans un second temps, des études d’opportunités pour chacune des 8 séquences urbaines identifiées au long des 3,5 km traversés par la rivière.
A la différence du parc Georges-Valbon, la séquence aval nécessite de mobiliser de nombreux acteurs et concerne une grande diversité de situations urbaines. En ce sens, la Vieille-Mer est l'opportunité de co-constructions des projets et des actions diversifiées et menées de façon progressive à court terme et à moyen terme.

Ces études d’opportunité mettent en perspectives les enjeux liés à ce territoire en mutation.
Les ambitions qu’elles portent visent à rendre visible et à valoriser le cycle de l’eau et démontrent une volonté d’agir concrètement, de façon innovante et décloisonnée.

Ce travail a été réalisé en lien étroit avec le CD93 et Plaine Commune et constitue des études préalables aux travaux opérationnels pour la mise en œuvre progressive de la redécouverte de la Vieille mer.

Ressources

Documents à télécharger

  • Étude

    Orientations pour une redécouverte de la Vieille-Mer et l’intégration des bassins des Brouillards et de la Molette - Séquence du parc Georges-Valbon

    Format : pdf, 109.9 Mo
    Télécharger
  • Étude

    Orientations pour une redécouverte de la Vieille-Mer - séquence aval du parc Georges-Valbon à la confluence de la Seine et du canal Saint-Denis

    Format : pdf, 193.11 Mo
    Télécharger
  • Synthèse

    La réouverture de la Vieille-Mer et l’intégration des bassins de gestion des eaux pluviales

    Format : pdf, 32.74 Mo
    Télécharger

Cartes à télécharger

  • Carte

    Plan programme d’ensemble pour la redécouverte de la Vieille-Mer et l’intégration des bassins des Brouillards et de la Molette - séquence Georges-Valbon

    Format : pdf, 5.88 Mo
    Télécharger