Impacts sociaux de la crise à Paris - Tendances statistiques et retours de terrain

Un an et demi après le confinement de mars 2020, cette note de conjoncture rend compte d’une première mesure des impacts sociaux de la crise sanitaire à Paris.

Distribution alimentaire à destination des étudiantes et étudiants par l’association Linkee, à Paris, pendant la pandémie de la Covid 19 © Association Linkee Paris

Une démarche d’observation des impacts sociaux de la crise à Paris a été engagée début 2021 dans le but d’analyser, d’anticiper et de coordonner des réponses sur le territoire parisien.

Plusieurs outils quantitatifs et qualitatifs sont déployés, dont un panorama statistique regroupant une centaine d’indicateurs issus d’une douzaine de sources. Cette première note de conjoncture fait état de l’exploitation d’une partie de ces données statistiques, mises en perspective avec les retours d’acteurs de terrain intervenant dans différents champs du social.

Organisée en quatre parties, la note revient d’abord sur les effets de la crise économique sur l’emploi et l’insertion professionnelle des Parisiennes et Parisiens. On observe des effets économiques marqués depuis le premier confinement de mars 2020.

Elle se centre ensuite sur les impacts de la gestion de crise engendrée par la pandémie et les confinements depuis mars 2020. Si l’année 2020 a été marquée par un effet de repli des activités des services publics et des associations sur la gestion de crise et des urgences, elle a aussi été l’occasion d’un renouvellement dans les pratiques d’accueil et d’accompagnement.

Elle s’intéresse aussi aux impacts sociaux immédiatement repérables, isolant d’un côté, des effets liés aux confinements et restrictions (baisse d’activité ; chômage partiel ; accompagnement social à distance ; recentrage sur les urgences…), et de l’autre, des effets qui pourraient être plus durables sur l’économie et l’emploi, le recours aux droits ou encore le lien social et la santé mentale.

Enfin, elle met en évidence des signes d’effets sociaux possiblement retardés, encourageant une démarche préventive d’anticipation des risques et des besoins. Les mesures exceptionnelles de protection ou de maintien des droits mises en place depuis mars 2020 ont agi tel un filet de sécurité pour les plus précaires. Leur levée questionne sur de possibles effets sociaux plus marqués dans les mois à venir, encourageant le maintien de cette démarche d’observation dans le moyen et long terme.

Ressources

Documents à télécharger

  • Étude

    Impacts sociaux de la crise à Paris - Tendances statistiques et retours de terrain

    Format : pdf, 6.85 Mo
    Télécharger